Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud

Aller en bas

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Empty Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud

Message  nicurosu le Mer 21 Oct - 18:36

Bonsoir quand même.

C'est dans un minuscule ouvrage intitulé UN JEUNE CORSE AUPRES DE HENRI DE FRANCE, écrit par un certain François VIALE et imprimé par Fabiani à Bastia, en 1849, que l'information a été cueillie.
L'auteur, royaliste convaincu, y raconte sa visite à Henri de France, en Autriche, dans son lieu d'exil auquel il a été contraint après l'abdication de son grand-père, le Roi Charles X, en 1830. Depuis 1836, il est le prétendant légitime au trône de France sous le nom d'Henri V; il ny parviendra jamais et sera le dernier des Bourbons de la branche aînée.

Dans leur échange, le Bastiais Viale et Henri V ont évoqué la mémoire de SECONDI. Voici ce que précise à son propos l'auteur:


"SECONDI est né Sartène. Il pris part aux dernières guerres de Vendée. Ayant perdu sa jambe dans un combat, il fut arrêté et mis sous les verrous. Avant d'être conduit à l'échafaud, il distribua ses hardes à quelques amis de captivité et, voyant qu'ils pleuraient:
"Amis, leur dit-il, ne pleurez pas, je vais rejoindre ma jambe. Nous nous retrouverons là-haut. Vive mon Dieu! Vive mon Roi!"


Ce furent ses dernières paroles.

nicurosu

Messages : 97
Date d'inscription : 03/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Empty Sur le Chouan Secondi

Message  Nimu le Lun 2 Nov - 0:04

Bonsoir Nicurosu,

Merci pour cette information concernant notre compatriote Secondi.
Le document dont voici un extrait est "l'ami de la religion, journal écclésiastique, poilitique et littéraire" tome 73, paru en 1832 et édité à Paris par la librairie écclésiastique d'Ad Le Clere et Cie 35 quai des Augustins
Il relate la fin tragique du chouan Secondi dont il serait intéressant de savoir qui il était exactement.

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Second10

La condamnation de Secondi a suscité par ailleurs des polémiques qui sont relatées dans le journal politique et littéraire de Toulouse et de la Haute Garonne du 22 octobre 1832

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Autre_10
Nimu
Nimu

Messages : 256
Date d'inscription : 04/02/2008
Localisation : Fianca l'ossu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Empty Marc Marie Secondi dit "Buliconu"

Message  Nimu le Lun 2 Nov - 1:21

Bonsoir à tous,

Le chouan Secondi qui périt sur l'échafaud le 3 octobre 1832 à une heure moins le quart à Parthenay (Deux-Sévres) se nommait Marc-Marie Secondi dit Buliconi.
Il était le fils de Pierre Secondi et de Marie-Antoinette. Agé de 27 ans et neuf mois il était né à Arbellara au début de l'année 1805.
Son acte de décés suit. Reste à savoir ce que signifiait son surnom de "Buliconu....."

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Acte_d10
Nimu
Nimu

Messages : 256
Date d'inscription : 04/02/2008
Localisation : Fianca l'ossu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud Empty Re: Un Secondi royaliste qui finit sur l'échafaud

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum